PROJET CARPE MELANCHOLIA

Carpe Melancolia est né de ma relecture des 1602 pages du matin (3 pages X 534 matins) que j’ai écrites pendant 3 ans. Inspirée du livre Libérez votre créativité de Julia Cameron qui recommandait de faire cet exercice chaque matin en y écrivant tout ce qui nous passe par la tête, je me suis mise à faire cette activité à l’été 2015.

Mon écriture alors était davantage liée à l’écriture automatique, donnant parfois du sens et parfois non. Je notais tout ce qui me venait à l’esprit, je n’avais pratiquement aucune censure.

Lors de ma relecture, bien sûr, la majorité des choses écrites étaient sans valeur, de même qu’il s’y dégageait un sentiment de douleur vu mon état dépressif du moment. Toutefois, parmi toutes ces pages, je trouvais ici et là de très bons vers qui m’inspiraient et que je me suis mise à souligner et lister pour les récupérer plus tard. L’idée m’est donc venue de créer, à partir de ces vers, des poèmes complets faits entièrement de ces bribes de vers. (Notons que ce processus s’apparente à une forme de cut-up dont la définition consiste à prendre un texte original et de le découper en fragments aléatoires afin que ces derniers soient réarrangés pour produire un texte nouveau).

Ainsi, le titre Carpe Melancholia m’est venu en songeant qu’à travers ce processus d’écriture en casse-tête, j’arrivais à transcender cette forme de chaos originel qui se retrouvait dans mon écriture et que je retrouvais également en moi vu mon état d’esprit du moment.

Enfin, le projet étant voué au début à faire un recueil de poésie, j’ai écrit une soixantaine de poèmes et j’en ai gardé 40 pour le recueil.

Malheureusement, aucune maison d’édition n’a retenu mon projet et c’est pourquoi je me suis tournée vers la vidéo et la photo en récupérant des boucles de voix et des photos que j’avais fait par le passé, pour ne garder, au final, que 9 poèmes.